Planète Chien

Le forum au service de la relation entre le chien et son humain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 10:13

Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise

PARIS (AFP) — Quand les maîtres perdent leur logement ou que leur budget fond, les animaux domestiques deviennent à leur tour les victimes collatérales de la crise.

En Europe ou aux Etats-Unis, les organismes de défense des animaux s'alarment de la multiplication des abandons de chiens.

En France, un vieil homme a récemment contacté le refuge de la Fondation Brigitte Bardot: expulsé de son pavillon de Normandie (nord-ouest), il cherchait un point de chute pour ses seize chiens.

"Depuis environ un mois, on reçoit de plus en plus d'appels de ce type", assure Constance Cluset, porte-parole de la Fondation. "Des gens qui disent: +je n'y arrive plus, je n'ai plus d'argent+".

"En période de crise, on freine sur toutes les dépenses. Mais c'est surtout quand les gens se retrouvent à la rue qu'ils sont coincés", constate-t-elle.

"Avant on craignait surtout les abandons l'été, mais depuis un an, avec tous ces panneaux +A vendre+ devant les pavillons, c'est toute l'année", confirme Nicole Jabin, directrice d'un refuge à Combs-la-Ville en banlieue parisienne, qui soupçonne cependant "les salopards de profiter de la crise pour se débarrasser de leurs animaux".

La France, championne d'Europe avec 65 millions d'animaux domestiques (pour 63 millions d'habitants) n'est pas un cas isolé.

"Partout où les gens perdent leur foyer, c'est la crise pour leurs animaux familiers", indique Kate Atema-Natrass, directrice des programmes de l'IFAW (International Fund for Animal Welfare) jointe aux Etats-Unis.

La crise américaine des "subprimes" jette depuis plus d'un an les familles hors de leur maison dont elles n'arrivent plus à payer les traites. Or 63% des foyers américains abritent un animal domestique, selon l'Association des industriels spécialisés (APPMA).

La presse américaine a rapporté récemment le cas d'une femme au Texas réfugiée dans sa voiture avec ses 22 chiens.

La Société américaine pour la prévention de la cruauté aux animaux (ASCPA), fondée en 1866, estime sur son site web qu'aujourd'hui "500.000 à un million de chats et chiens risquent de devenir des sans-abris": l'un de ses centres en Californie a accueilli "en un samedi 33 chiens. Les abandons y ont doublé en quatre mois", affirme-t-elle.

"La plupart du temps, les maîtres arrivent dans les refuges après avoir épuisé tout autre recours, amis, familles. Les refuges sont débordés et les candidats à l'adoption de plus en plus rares, les gens ne souhaitent pas s'infliger une charge financière supplémentaire", poursuit Kate Atema-Natrass.

A Barcelone (Espagne), où les abandons se sont multipliés depuis l'été dernier, la direction de la protection des animaux et des plantes a dû faire de la place dans ses bureaux, son refuge étant saturé.

A Londres, le Battersea Dogs and Cats home a fait savoir fin décembre que sa capacité d'accueil était dépassée pour la première fois de son histoire.

En France, pour aider les plus démunis, surtout les personnes âgées, à garder leur compagnon, certains refuges de la Société de protection des animaux (SPA) organisent des distributions de croquettes, comme en Lorraine (est) depuis un an. Le réseau IFAW fait de même en Allemagne, indique Kate Atema-Natrass.

Car l'affection a un prix: rien qu'en nourriture, un chien français coûte de 240 euros par an pour un chihuahua à 960 euros pour un Saint-Bernard, selon la Fondation Brigitte Bardot. Plus 100 à 300 euros de frais vétérinaires (vaccin, stérilisation...). Aux Etats-Unis, il faut compter de 800 à 1200 dollars par an.

Source : http://www.google.com/hostedne(...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Joelle
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4571
Age : 64
Localisation : Region parisienne
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 11:08

Je ne veux surtout pas minimiser, hein!

je suis tout a fait d'accord avec le fait que les abandons se multiplient...
mais pas d'accord avec les exemples de l'article:
Citation :
En France, un vieil homme a récemment contacté le refuge de la Fondation Brigitte Bardot: expulsé de son pavillon de Normandie (nord-ouest), il cherchait un point de chute pour ses seize chiens.
Il faut un jugement pour ordonner une expulsion... et ca prend un tel temps qu'on ne peut pas dire que ce vieil homme est victime de la crise. Il a deja un delai de 6 mois apres la lettre recommandée du proprietaire, puis le temps que ca passe au tribunal, puis le delais d'execution... ce qui donne plusieurs années.
Sans minimiser la detresse de ce monsieur, son cas n'est pas un exemple des consequences de la crise.

Citation :
La crise américaine des "subprimes" jette depuis plus d'un an les familles hors de leur maison dont elles n'arrivent plus à payer les traites.
Las familles americaines, oui, mais on ne peut pas faire un amalgamme entre la crise des subprimes aux USA, ou effectivement, une enorme quantité de gens ont été autorises a prendre des credits démesures, sans assurance, et sont forcés de vendre leur bien immobilier et la situation en France ou les credits immobiliers sont encadrés et assures.

Il reste que les gens ont effectivement moins d'argent, et doivent gerer les priorités.
Mais il y a quand meme une foule de nuances entre "se retrouver à la rue" et "les salopards profiteurs".

Bref, si cet article pointe une situation bien preoccupante, je deplore qu'il soit mal documenté.

_________________
Joelle CaveRiviere Comportementaliste Chiens/Chats
auteur de "Planete Chien" et "Le Colley du Box 34"
humaine de U'Mandy (spitzloup née le 13/12/03 )
et les chats Leeloo-lilas (18/06/06 ) et Hermine (18/06/12 )
RIP Bosco (26/5/96- 9/4/2011)
RIP Kissloup (06/07/98 - 22/03/15 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planetechien.com
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 11:26

De ton côté, ne ressens tu pas la crise ?
autant de gens font appel à tes compétences ? ( je te le souhaites)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Joelle
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 4571
Age : 64
Localisation : Region parisienne
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 11:44

Bien sur que je ressens la crise... j'ai plus d'appels... mais les gens attendent des conseils gratuits. (J'essaye, quand c'est possible).

Je trouve, (mais peut etre que je me trompe) que les gens se "recentrent" sur leur famille. J'ai meme eu recemment un appel qui m'a bien fait reflechir "Avec la crise, on ne peut plus partir en vacances, alors on a decidé d'avoir le petit chien dont on avait envie, mais on a lu des avis differents sur la race" (ces gens pensaient a un shiba).

J'ai aussi beaucoup plus d'appels de personnes qui pensent se reconvertir et devenir comportementalistes, et là, je suis bien obligée de les mettre en garde.

Je ne voulais pas dire qu'il n'y a pas de crise, ou que la crise n'a pas de consequence sur nos compagnons... juste que je regrette que l'article insiste sur le fait de "se retrouver à la rue".



Cela dit, il reste a voir comment on considere son animal.
Il y a plusieurs eclairages... Entre "j'abandonne mon chien parce qu'il me coute trop cher" ou "je n'ai plus assez pour nourrir mes enfants, alors le chien ..." ou "je ne peux plus fournir a mon chien ce qui lui est necessaire"

Si je devais arriver a une situation catastropique, comment gerer? Me separer de mes chiennes, meme si j'en creve, si je suis sure qu'elles ont une chance d'etre plus heureuses? Qui a le droit de juger?

_________________
Joelle CaveRiviere Comportementaliste Chiens/Chats
auteur de "Planete Chien" et "Le Colley du Box 34"
humaine de U'Mandy (spitzloup née le 13/12/03 )
et les chats Leeloo-lilas (18/06/06 ) et Hermine (18/06/12 )
RIP Bosco (26/5/96- 9/4/2011)
RIP Kissloup (06/07/98 - 22/03/15 )


Dernière édition par Joelle le Dim 8 Mar - 11:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.planetechien.com
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 11:47

Il est sûr qu'avoir un animal de compagnie ( en général) ce n'est pas un achat de première nécéssité, donc toute la filière canine et féline doit ressentir les effets de la crise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Joy's Dream

avatar

Féminin Nombre de messages : 755
Age : 58
Localisation : région de Lausanne, Suisse
Emploi/loisirs : Resp RH, loisirs... mes chiens
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Dim 8 Mar - 23:45

Je le pense aussi... les gens abandonnent pour des motifs bien plus futiles que l'argent (genre les poils que le chien ou chat perd), alors si un jour ils se disent que l'animal coûte et que leur attachement est on va dire "élastique", ils vont décider que l'animal s'en va... ça fera des économies Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dogsdreamschool.com
Chris

avatar

Féminin Nombre de messages : 4144
Age : 64
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : chiens, ordi
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 0:47

Moi aussi j'ai entendu parler des effets secondaires de la "crise" sur nos animaux de compagnie....
Mais la crise a qlqfgois bon dos ! Rolling Eyes
C'est marrant, tout le monde a eu l'air de d'être surpris en septembre (c'est vrai qu'il y a eu des éléments nouveaux et radicaux à ce moment-là) mais ça fait grosso modo 18mois/2 ans que pas mal de personnes voyaient que ça se préparait....
C'est une des raisons pour lesquelles j'essayais de dissuader les maîtres de chiennes qui voulaient les faire porter !!! Car je pensais bien que les animaux allaient être atteints indirectement par le "serrage de ceinture" qui s'effectuait doucement, mais sûrement.........¨Pô besoin d'être visionnaire pour savoir ajouter un et un...
Mais pour le moment, pas encore eu connaissance autour de moi de chiens abandonnés cause budjet insuffisant... Ce qui ne veut pas dire que ça ne se fait pas mais bon..! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akita.zen.free.fr/
Téquila
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 9384
Age : 33
Localisation : Tarn et Garonne
Emploi/loisirs : agility, mes chiens...
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 8:08

l'article parle de personnes avec 16 chiens, 22 chiens... qu'est ce que foutent ce gens avec autant de chiens scratch

Après je crois aussi que la crise a bon dos pour bien des choses... hormis grosse maladie, où la note de véto est salée, pour nourrir son chien il y a toujours des manières pas chère, pas le top c'est sur mais bon... Je pense que c'est un bon pretexte pour ceux qui déjà souhaitaient s'en débarrasser...

Là où je pense que le marché de nos poilus est touché c'est tout ce qui est croquettes haut de gamme, jouets, accessoirs, comportementaliste, éducateurs, toilettage, véto pour le strict minimum... l'abandon directement hormis quelques cas c'est sur, mais je pense que c'est une excuse toute trouvée...

_________________
Amazone, labrador noire Fs de 27/07/2005,
Muse, golden retriever Fs de 08/05/2013,
Basile, chat européen Mc de 10/04/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 8:34

Je penses qu'il ne faut quand même pas minimiser, il y a des tas de gens qui se retrouvent au chomage et des gosses à nourrir, c'est leur priorité
Et d'autres qui étaient au chomage et qui se retrouvent au RMI = 400 euros / moi
Ils ne peuvent plus nourrir un chien, il y a quand même en ce moment des situations très dures.
J'ai des collègues / amis éleveurs qui ressetent la crise sur leurs ventes de chiots.
Des amis aussi qui tiennent des pensions qui n'ont pas fait le plein durant les fêtes ....et les vacances de février n'ont pas été réjouissantes ....
D'autres ne le sentent pas encore, est ce que cela dépend des régions ? ....je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Téquila
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 9384
Age : 33
Localisation : Tarn et Garonne
Emploi/loisirs : agility, mes chiens...
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 8:42

oui mais les éleveurs et pensions c'est aussi de l'indirect pour le chien...

ceux qui se retrouvent au chomage c'est quand même pas une majorité, et on peut etre au chomage et continuer à nourrir son chien... comment font les SDF?

Que ça touche le monde canin oui, mais les abandons faut faire le tri entre ceux qui sont réellement abandonnés par manque de moyen et ceux qui le sont par "bonne excuse"...

_________________
Amazone, labrador noire Fs de 27/07/2005,
Muse, golden retriever Fs de 08/05/2013,
Basile, chat européen Mc de 10/04/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 8:56

Citation :
Téquila = ceux qui se retrouvent au chomage c'est quand même pas une majorité, et on peut etre au chomage et continuer à nourrir son chien... comment font les SDF?

ils mendient et n'ont pas de loyer ni de facture à payer
Non il est très dur parfois d'être au chomage et de tout assumer
quand les assédics donnent 850 euros / mois et qu'il ya déjà 450 euros de loyer + la bouffe + les factures + .... et bien crois moi c'est très dur
Je ne suis pas pour l'abandon, mais je le comprends ....
J'ai eu des retours de chiens comme ça à l'élevage
Parfois la situation des gens est très précaire
C'est vrai il y a de tout et des profiteurs , mais l'on ne peut pas minimiser des situations dramatiques qui existent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 8:57

Citation :
Téqiula = Que ça touche le monde canin oui, mais les abandons faut faire le tri entre ceux qui sont réellement abandonnés par manque de moyen et ceux qui le sont par "bonne excuse"...

Bien évidement Smile et dans toutes situations il ya plusieurs facettes ....... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Téquila
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 9384
Age : 33
Localisation : Tarn et Garonne
Emploi/loisirs : agility, mes chiens...
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 9:34

850 euros de chomage c'est déjà pas si mal Wink à 50 euros près c'est ce que je touche... bon c'est sur on est deux, mais les charges vont avec, et les chiens ont tout le necessaire pour vivre bien... tout dépend des choix qu'on a dans la vie aussi...
enfin bref...
Il est bien entendu que je ne juge pas ceux qui sont vraiment dans la necessité et je me doute que dans certains cas on ne puisse plus assumer son chien mal grès la bonne volonté qu'on peut y mettre, mais très franchement je pense que c'est une part très minime de ces abandons... ou alors ça concerne des personnes qui vivent avec un nombre incalculable d'animaux et déjà là je comprends pas qu'on puisse en venir à des meutes de 16 ou encore 22 chiens... ces gens auraient très bien pu agir AVANT... mais là c'est un autre débat et il me semble que ça concerne des personnes qui ont bien d'autres problèmes...

_________________
Amazone, labrador noire Fs de 27/07/2005,
Muse, golden retriever Fs de 08/05/2013,
Basile, chat européen Mc de 10/04/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 9:41

oui je crois aussi ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
laurence

avatar

Féminin Nombre de messages : 452
Localisation : Colombes 92
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 10:14

L'un des premier effet "de bord" c'est la nourriture et les soins...

J'en ai parlé avec nos vétos, ils ont constaté une "chute" rapide des prises de rendez vous ainsi qu'un
coup de frein sur les vaccinations (reportées...),opérations type stérilisation ou castration, ou autres soins notamment les analyses et autres pour les animaux un peu agés, que les propriétaires faisaient plus facilement il y a quelques mois.
Maintenant les propriétaires rechignent si il n'y a pas urgence réelle, et appellent plus qu'ils ne prennent rendez vous...

Meme chose coté croquettes, les rayons des super marchés sont plus approvisionnés qu'avant en marques bas de gamme
qui partent comme des petits pains.


Enfin c'est ce que je constate a mon niveau.

Pour le reste, j'ai eu aussi dans ma jeunesse des passages difficiles, je mangeais un demi baguette et un bol de café au lait par jour, mais mes chats et chiens avaient a manger eux... mrgreen mais je peut comprendre que si l'on a déja du mal a nourrir ses gamins, le chien n'est pas la priorité pour certains..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy's Dream

avatar

Féminin Nombre de messages : 755
Age : 58
Localisation : région de Lausanne, Suisse
Emploi/loisirs : Resp RH, loisirs... mes chiens
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Lun 9 Mar - 11:09

Je pense surtout que chaque situation est unique... "agir avant" est un excellent concept mais - moi qui ai une meute aussi (et qui bouffe pour l'instant fort bien et ne manque pas de soins) - je n'ai pas de fortune personnelle mais un salaire : si celui-ci venait à manquer du jour au lendemain, on se retrouverait dans une très sérieuse merde (et vu que je vais avoir 50 ans cette année, pas sûr que retrouver un travail serait du beurre). Devrais-je la placer par avance dans le doute d'un sinistre lendemain? Neutral Je connais bien peu d'éleveurs qui ont qqs millions en banque pour faire face à toute éventualité.

Je pense aussi que certains actes vétérinaires vont se raréifier... ici, la plupart des vétos demandent un paiement anticipé pour castration, stérilisation, chirurgie coûteuse, tout le monde ne peut pas sortir une coquette somme du jour au lendemain No

Néanmoins, je pense également que tout abandon reste une solution à laquelle on pourrait, dans l'immense majorité des cas, trouver une alternative "moins pire".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dogsdreamschool.com
Irene

avatar

Féminin Nombre de messages : 2344
Age : 40
Localisation : Vincennes
Emploi/loisirs : Educatrice Comportementaliste
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mar 10 Mar - 12:15

Les chiens ont beau être ma passion, je ne peux que me rendre à l'évidence : l'aspect financier est pour moi une des raisons pour lesquelles je ne peux adopter pour le moment.

Cela dit, si j'avais encore un chien à l'heure actuelle, je me débrouillerais bien évidemment pour subvenir à ses besoins, sans avoir à le placer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://educateurcomportementaliste.e-monsite.com/
Chris

avatar

Féminin Nombre de messages : 4144
Age : 64
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : chiens, ordi
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 0:20

Si les vétos et les éleveurs sont touchés, que dire du toilettage ???? mouarf
Pour tout vous avouer, ça fait environ 2 ans que je ne me sors pas de salaire, et si ça continue à dégringoler comme ça vitesse V, je vais en être de ma poche..!!!
Heureusement que nous n'avons pas beaucoup de frais (pas de loyer ni de maison à payer) et que mon z'homme travaille, même s'il ne gagne pas de quoi m'acheter des bas de soie ! Very Happy
C'est pô le moment de divorcer, moi j'vous l'dis.....rire
Surtout qu'on se retrouve avec une chienne vieillissante qui commene à avoir qlqs petits problèmes d'arrière-train.... Mais même si on doit n'avoir qu'une patate dans l'assiette, Saku aura tous ses médocs et séances nécessaires pour son bien-être !!!!

Mais ceci dit, je comprend qu'il y ait certaines circonstances qui font que................
L'excuse de la crise va remplacer le manque de jardin à la suite d'un déménagement ou l'arrivée impromptue d'un bébé, ou encore un divorce..... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akita.zen.free.fr/
Echo

avatar

Féminin Nombre de messages : 428
Localisation : Normandie Eure
Emploi/loisirs : Eleveur Educateur
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 7:47

As tu essayé ça ?

Harpagophytum

C'est une plante médicinale dont la racine est inscrite dans la pharmacopée européenne avec l'indication « traditionnellement utilisée dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures .

Ca marchait bien sur un de mes vieux chiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaloupsgreg.net
Téquila
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 9384
Age : 33
Localisation : Tarn et Garonne
Emploi/loisirs : agility, mes chiens...
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 9:01

j'suis en plein questionnement professionnel (quand on se plante de voie, on se le trimbale longtemps!) et bien que le toilettage me plait, j'ai pas envie de me lancer justement parce que ça doit pas être des plus folichons en ce moment... idem mes projets d'éducateur je les mets au porte- manteau pour le moment...

Je discutais avec un collègue hier ou avant hier scratch forcément on en arrive à parler chien/chat... et il me dit qu'il voulait un chien, mais qu'il n'en prendrait pas parce que ça coute trop cher... j'ai pensé à ce post Laughing

_________________
Amazone, labrador noire Fs de 27/07/2005,
Muse, golden retriever Fs de 08/05/2013,
Basile, chat européen Mc de 10/04/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris

avatar

Féminin Nombre de messages : 4144
Age : 64
Localisation : Touraine
Emploi/loisirs : chiens, ordi
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 11:58

Mais pour UNE personne raisonnable combien vont craquer d'abord et penser ensuite ???? Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akita.zen.free.fr/
Typhon

avatar

Nombre de messages : 185
Age : 38
Localisation : à Clisson
Date d'inscription : 05/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 13:45

Citation :
La presse américaine a rapporté récemment le cas d'une femme au Texas réfugiée dans sa voiture avec ses 22 chiens.
Shocked Shocked Shocked soit ce sont de petits chiens, soit c'est une très grande voiture! Suspect

dehors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Téquila
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 9384
Age : 33
Localisation : Tarn et Garonne
Emploi/loisirs : agility, mes chiens...
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Mer 11 Mar - 22:21

me suis posée la même question, c'est quoi comme chiens? mouarf

_________________
Amazone, labrador noire Fs de 27/07/2005,
Muse, golden retriever Fs de 08/05/2013,
Basile, chat européen Mc de 10/04/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi

avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 33
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Jeu 12 Mar - 0:12

Ben déjà, la dame c'est une texane, donc la voiture, c'est une très graaaannnnde voiture.
Après pour y caser 22 chiens, c'est peut-être des chihuahuas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polgara

avatar

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 61
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Toiletteuse-Eleveuse
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   Jeu 12 Mar - 11:54

Je me garderais bien de porter un jugement sur ces abandons ... mais c'est vrai que les refuges regorgent de chiens ... mais surtout des gros, de ceux qui sont catégorisés ... alors la crise ???

Dans le toilettage pour l'instant je n'ai pas de probléme, mais ma façon d'exercer y est peut être pour quelque chose : en faisant du domicile je n'ai pas les charges d'un salon, loin de là ... et dans mon secteur, comme plusieurs salons ont fermé, j'ai en fait plus de demandes que je ne peux en gérer ...

Niveau élevage, avec ma portée annuelle, pour l'instant j'ai encore deux chiots sur cinq qui cherchent un maitre, mais j'ai quand même des contacts, c'est surtout moi qui suis trés exigente et qui ne donne pas suite à beaucoup d'entre elles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soulasylvie.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les animaux domestiques, victimes collatérales de la crise
» Questionnaire pour la garde d'animaux domestiques
» Loi vis-a-vis des animaux domestiques en location
» [obtenu] Certificat de capacité animaux domestiques
» Achat d’animaux domestiques et protection du consommateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Chien :: Divers :: Divers-
Sauter vers: